Tuesday, February 24, 2009

French Lesson

Dominique de Villepin offers Le Monde's proofreaders the chance to deliver a lesson in French and in history:

L’Antiquité romaine fournit à l’honnête homme une foule de références historiques dans lesquelles il lui suffit de piocher pour briller en société : roche Tarpéienne ; oies du Capitole ; passage du Rubicon ; Varrus, où sont tes légions ? ; délices de Capoue, et bien sûr les fourches caudines, citées par Villepin dimanche dernier sur Canal+ : “C’est véritablement la France qui passe sous les fourches caudines d’un autre pays” (à propos du retour au “commandement intégré” de l’Otan ; cité par Le Figaro).

“Passer sous les fourches caudines”, c’est subir l’humiliation du vaincu : en 321 avant notre ère, les Samnites, vainqueurs des Romains, obligèrent leurs guerriers survivants à passer sous une sorte de potence basse (les fourches) qui les forçait à se courber devant les emblèmes des vainqueurs. “Caudines” vient du lieu, Caudium, en Campanie, où ce funeste événement se déroula.

Les “fourches”, grand traumatisme des Romains, furent comme leur Dien Bien Phu. Nous sommes reconnaissants à Dominique de V., poète et historien, de nous avoir fourni l’occasion d’en parler. On remarquera, sur l’image, que les fourches sont très basses, pour qu’un homme même de petite taille soit obligé de se courber : que personne n’y voie d’allusion perfide.


But really, is joining NATO quite the same as being forced to bow to the symbols of an enemy's omnipotence? Or was the enemy Villepin had in mind "un certain homme ... de petite taille" rather than the United States?

French Diplomacy

Maurice Vaïsse, France's premier diplomatic historian, looks back on half a century of French diplomacy.

La "poutinisation" du charisme

Weber spoke of the "routinization of charisma." Jean-François Kahn speaks of "la poutinisation" du charisme ... de Sarkozy. Crony capitalism, in other words. The latest case in point is the appointment of Friend of Sarkozy François Pérol to head the merged bank to be formed from the Caisse d'Epargne and the Banques populaires:

Deuxième problème qui revient dans les critiques, la « poutinisation » rampante, comme le dénonce Jean-François Kahn, de la gouvernance de Nicolas Sarkozy. Ce dernier est fort proche de plusieurs dirigeants industriel de Martin Bouygues à Patrick Kron (Alstom) en passant par Vincent Bolloré, Bernard Arnault, Serge Dassault. Il est tout aussi amical avec nombre de grands patrons des médias (qui sont souvent les mêmes, singularité française). Et voici maintenant que la nomination de François Pérol va en faire de cet ami proche du Président le patron de la deuxième banque française !

PS: Healing Begins?

Is the PS finally patching up the wounds from the battle of Reims? It seems that various associates of Ségolène Royal will be admitted tomorrow to leadership positions in the Aubry regime. Ségo herself, from Guadeloupe, has reiterated her "availability."

OK. Et alors? On s'engage, puis on voit.

French Housing Market Way Off

Report here.