Saturday, September 12, 2009

Busy, busy

France is blessed with leaders who haven't a moment to lose. Yesterday, President Sarkozy let it be known that he had too much work to do to worry about Brice Hortefeux's unfortunate sense of humor:

"Franchement, en ce moment, j'aimerais que chacun se concentre sur son travail et ne perde pas de temps dans des polémiques", a déclaré le président, en réponse à une question de la presse à l'issue d'un entretien à l'Elysée avec le président du gouvernement espagnol José Luis Rodriguez Zapatero. "Moi, j'essaye vraiment de me concentrer sur mon travail. Je demande à chacun de le faire. Il y a tellement de réformes, tellement de difficultés... Ce que j'en pense, c'est que j'ai vraiment peu de temps de perdre avec ça", a conclu le chef de l'Etat.


And Martine Aubry is far too busy to be distracted by charges that she owes her surménage to having cheated her way into her present leadership position:

... moi, je sais une chose, c'est que j'ai mieux à faire aujourd'hui, c'est préparer ce projet de l'alternance pour 2012 et c'est donner ce matin le coup d'envoi de la rénovation du Parti socialiste qui va rénover profondément la vie française.


Which leaves the poor blogger panting to catch up with the evasions of les uns et les autres.