Saturday, November 21, 2009

Incentives

As any economist will tell you, some incentives are invitations to forget about fair play.

"Dream Team of Mediocrity"

Jean Quatremer doesn't mince words:

La responsabilité des gouvernements socialistes dans la nomination du trio Van Rompuy/Barroso/Asthon, une véritable « dream team » de la médiocrité, est historique. Ce sont les six premiers ministres socialistes (Grande-Bretagne, Espagne, Portugal, Grèce, Hongrie et Slovénie) qui ont, en effet, choisi, hier après-midi, la commissaire au commerce, la Britannique Catherine Asthon, comme ministre européenne des affaires étrangères, ce poste leur revenant. Un choix catastrophique : cette apparatchik travailliste n’a absolument aucune expérience internationale et, de l’avis de plusieurs personnes qui ont travaillé avec elle à la Commission, elle a été particulièrement mauvaise depuis sa prise de fonction le 3 octobre 2008 : absence de travail, mauvaise connaissance des dossiers, sens diplomatique réduit.


Lovely. More from Quatremer here on the selection process. And here he is on Van Rompuy, with yet another pronunciation (prononcez « vane rompeuille ») and another devastating characterization: "Plus simple et plus cliché belge, tu meurs." And then there is the indispensable Henry Farrell on the two big stories in Europe, the EU and football.