Monday, February 22, 2010

For Italophones



For non-Italophones:

C'est une chanson qui buzze en Italie, et qui a pimenté le festival de la chanson italienne de San Remo. Meno Male Che c'e Carla Bruni ("Heureusement qu'il a Carla Bruni") a été interprétée par Simone Cristicchi, chanteur engagé qui raille le goût de l'Ialie pour la peopolisation. Pour les non-italophones, voilà le refrain:

«Mais heureusement qu'il y a Carla Bruni. Nous sommes faits comme ça, Sarko-no, Sarko-si... Que Carla Bruni est belle. Si l'on parle de toi, le problème n'existe pas.»

Dirty Pool

The regional election campaigns in a number of places have featured low blows, but the storm that has erupted in Ile-de-France over the candidacy of Ali Soumaré stands out. Soumaré heads the PS list in Val-d'Oise, and the UMP has somehow got hold of his alleged* criminal record and is attempting to use it to discredit him, along with a few choice remarks such as the characterization of Soumaré by UMP mayor Francis Delattre as "un joueur de réserve du PSG," a remark that the PS has called racist.



*Soumaré admits to one juvenile offense:
M. Soumaré dément, en privé, être l'auteur de certains des délits cités par M. Delattre. "Plusieurs des faits dont il est fait état par les auteurs des communiqués ne figurent pas dans le casier judiciaire d'Ali Soumaré", indique son avocat, Jean-Pierre Mignard. Ne figure dans son casier que la condamnation du 9 décembre 2002 pour "vol aggravé" commis en 1999 et pour lequel il y a "probablement prescription", affirme l'avocat.