Thursday, March 3, 2011

Time to Rethink that Strategy

Le débat sur l'islam et la laïcité profite-t-il au Front national ?Depuis que cette orientation a été choisie, avec le discours de Grenoble notamment, les intentions de vote pour Marine Le Pen ont progressé de 10-12 % à 18-20 %. Même si ces indicateurs sont à prendre avec précaution, la dynamique est là, sans qu'objectivement quoi que ce soit ait changé dans la vie politique, à part les initiatives du président de la République visant à focaliser le débat sur ces questions.
And then there's this brilliant idea:
Nicolas Sarkozy fait un déplacement au Puy-en-Velay, point de départ du pélerinage à Saint-Jacques de Compostelle. Une façon d'assumer les"racines chrétiennes" de la France, précise Laurent Wauquiez, ministre et maire du Puy-en-Velay. Nicolas Sarkozy inaugure ainsi une série de déplacements placés sous le signe de "l'Histoire de France" suggérée, selon Le Figaro, par le conseiller de Nicolas Sarkozy, Patrick BuissonVenu de l'extrême droite, ce spécialiste des études d'opinion, est vu comme l'un des inspirateurs du thème de "l'identité nationale" et du ministère du même nom. Et comme un artisan du succès de Nicolas Sarkozy auprès d'une partie des anciens électeurs de Jean-Marie Le Pen. 
In case you're not familiar with Patrick Buisson, here's an excerpt from his Wikipedia bio (emphasis added):

Lorsqu'il dirige Minute de 1986 à 1987, il œuvre alors au rapprochement de toutes les droites1, déclarant que « Le Pen, le RPR et le PR, c'est la droite. Souvent, c'est une feuille de papier à cigarettes qui sépare les électeurs des uns ou des autres »3. Selon son analyse, « les électeurs du FN sont pour l'essentiel d'anciens électeurs du RPR déçus par le recentrage et l'évolution pro-européenne de Chirac, pour le reste d'anciens communistes nostalgiques du temps où le PC était conservateur, autoritaire et nationaliste »1.

So there you have it: Sarkozy is listening to an advisor who tells him that there's not a sliver of difference between the Front National and the "respectable" Right, he's making a pilgrimage to remind those right-wing voters "disappointed by Chirac's recentrage "and pro-European evolution," and in the process he's doubling Marine Le Pen's poll numbers. This is sheer political genius--on Buisson's part. He's always wanted the difference between the Right and the Extreme Right to disappear, and he's doing everything he can to make it happen.

It's worth noting that another politician who started on the extreme right isn't so pleased with Buisson's strategy. Listen to Patrick Devedjian:


Le débat blesse nos compatriotes musulmans qui s’intègrent  loyalement à notre pays pour ne montrer du doigt que les extrémistes musulmans dans les bras desquels ils sont poussés. Non seulement c’est injuste, mais c’est désastreux car ils sont destinés à vivre durablement avec nous. La droite veut elle que ces Français n’aient d’autre choix que de devenir des électeurs prisonniers de la gauche ?
Ce débat anime surtout les militants du Front national qui croient naïvement que ce sont les autres partis politiques qui sont responsables de l’immigration et de la mondialisation. Imperméables à tout raisonnement, ils se réfugient dans l’injure et l’invective, s’en prenant même à mon origine arménienne.

No comments: