Monday, May 23, 2011

Hollande, Bayrou on Lagarde

On the question of Christine Lagarde to replace DSK at the IMF (link is behind paywall, alas a problem with using Médiapart as a source), Hollande is slightly less supportive than Aubry:

Un peu plus nuancé, François Hollande ne s'est pas rallié à la candidature de Christine Lagarde mais il ne l'a pas clairement contestée. Vendredi à Dijon, il a dit n'avoir « aucune réserve sur la compétence » de Christine Lagarde pour succéder à Dominique Strauss-Kahn à la tête du FMI, mais des interrogations sur « l'orientation politique ». « Est-ce que ça peut être Christine Lagarde ? C'est une personne qui a des compétences, maintenant, elle n'est pas de la sensibilité politique de Dominique Strauss-Kahn », a affirmé le député de Corrèze. « Donc, nous allons revenir à une nomination qui est conforme, hélas, à ce qui est l'orientation politique de l'Europe et de Nicolas Sarkozy. » « Sur la personne, je n'ai aucune réserve sur la compétence et je n'ai d'observation à faire que sur l'orientation. »


This is disingenuous, because when it comes to IMF policy, it's hard to say that Lagarde's "political orientation" was any different from DSK's. Perhaps there were differences, but they don't spring immediately to mind, and Hollande would be much more enlightening about his own position if he told us what he thinks they are.


By contrast, François Bayrou is clearly against Lagarde's nomination:


« J'ai vu que les dirigeants socialistes, Martine Aubry et même François Hollande, soutenaient Christine Lagarde. Moi, je ne le ferai pas (...) Peut-être qu'ils ne savent plus exactement où ils habitent (...) Le choix qui est annoncé (de Christine Lagarde, ndlr) se heurte, pour moi, à deux questions principales: en principe, on est nombreux à ne pas approuver la politique économique qui a été suivie par la France » et « la deuxième chose, c'est que Christine Lagarde a été l'acteur principal de l'affaire Tapie ». Et d'ajouter : « C'est elle qui a tenu les commandes dans cette période critique, c'est elle qui est venue devant les représentants du peuple français mentir sur les choix qui avaient été faits. »


At least he mentions the Tapie affair, but on the precise ways in which he thinks Lagarde might implement "the economic policy followed by France" (not further specified) at the IMF, he tells us nothing. This remains at the level of innuendo. 

5 comments:

Anonymous said...

Disingenuous seems to be Hollande's middle name.
cf. the Tristane Banon comments...
Really sad, I thought he might be a worthy candidate. Obviously, alas, he isn't.

MYOS said...

This doesn't make sense to me.
After all, the IMF has one former boss awaiting trial. Would they really pick another one in similar circumstances?

Anonymous said...

http://www.marianne2.fr/Pourquoi-soutiennent-ils-Christine-Lagarde_a206549.html

Anonymous said...

Is it very naive of me to hope that the fact that she's receiving the backing of several European governments means that they've had their experts look at the Tapie case and been told there's not much in it? That they're not just thinking 'what the hell'?

~ Squiggle

Anonymous said...

From the above link:

'Je crains que s'ils appuient ainsi avec une extrême vigueur la candidature de Christine Lagarde, ce ne soit pas seulement pour la compétence de celle-ci mais parce qu'à terme, faute d'une exemplarité en amont, ils jouent une politique du pire qui en aval placera les autorités françaises dans une situation très inconfortable.'

Considering the current economic troubles in the EU... that seems unnecessarily devious.

~ Squiggle