Monday, May 9, 2011

Political Disenchantment

Christophe Bouillaud makes a good point. 2007 was supposed to have reinvigorated French politics by passing the torch to a new generation. 2012 is likely to seal a relapse into disenchantment:

Quant à la situation française, du point de vue politique, je commence à me demander si les élections présidentielles de 2012 ne seront pas celles du grand désenchantement de la politique. Autant en 2007, les commentateurs avaient parlé de réenchantement (relatif) de la politique par la grâce de deux grands candidats plutôt jeunes et agressifs dans leur approche; autant, j’ai l’impression, à ce stade, qu’on se dirige vers un combat d’éclopés et de paralytiques. Nicolas Sarkozy va avoir du mal à faire rêver de nouveau d’une « rupture » (sauf avec lui-même!), et les possibles candidats de gauche ne semblent pas promettre de grandes envolées. Réinventer les emplois-jeunes de 1997 en 2012, c’est un tout petit peu affligeant tout de même.  Pour l’instant, en tout cas, je m’ennuie ferme à suivre la pré-campagne.

1 comment:

Vincent Forest said...

True. But let's not forget an important protagonist, from a new generation: Marine Le Pen. When the FN has the "monopole du renouveau", I get scared.