Friday, June 3, 2011

Sloterdijk Déconne

The DSK Affair has a way of bringing out the worst in philosophy, it seems. First BHL, now Peter Sloterdijk:


Dans cette perspective, les femmes ne sont pas nécessairement soumises par la force, mais consentantes, voire demandeuses ?Oui, une sorte d'ordre féminin regroupe celles qui ont reçu la substance royale. Je ne crois pas que la majorité des amantes de DSK se soient senties maltraitées, mais, au contraire, honorées, distinguées, élues. Être élue par un élu : c'est une forme d'élection au second degré.
...
Aux États-Unis, cette normalité de l'exception doit apparaître comme une anomalie radicale, non ?L'humeur américaine est en effet radicalement différente. Les Américains refusent tout régime d'exception au nom d'une égalité qui constitue le principe régulateur de cette société fondée sur l'immigration. Dans le cas de DSK, ce principe est complètement perverti, car sa célébrité fonctionne en sens contraire. En réalité, son affaire révèle de façon inouïe que l'égalité à l'américaine est une comédie. La teneur en injustice de son acte présumé est, déjà maintenant, bien moins élevée que celle du traitement que lui inflige la justice américaine. Aux yeux du monde entier, il est devenu ce que les Jacobins de 1793 appelaient un "scélérat". Dans la logique jacobine, dont on voit qu'elle peut surgir n'importe où, un "scélérat" est passible d'un syllogisme terrible : si vous êtes suspect, on vous accuse, et si on vous accuse, vous êtes coupable.

4 comments:

meshplate said...

Scandalous in every way. Les elues honorées indeed. Then he lets really the cat out of the bag with his absurd comparison to Jacobinism. This I suppose is the adolescent pleasure of being contrary and anti-American. I wonder what Sloterdijk would prefer? That DSK be released? BHL says he's already been punished enough.

Cincinna said...

When reading these far left anti-American screeds, I feel like Alice in Wonderland. Down is up, wrong is right, powerless are powerful, rape victim & victims of harassment are lucky, and the (alleged) perp is the one who is persecuted and suffering.
Any time I see the term " etats-unisien " used in place of "American" I know I'm in for a far left wing propaganda piece.

Elizabeth said...

Just today I commented on my FB page that "I'm beginning to think that 'philosophe' is French for 'douchebag.'" Their disdain for half of humanity shames them. Perhaps their remarks will hasten their exit from the scene, though I'm not holding my breath.

meshplate said...

Elizabeth, the word douche is French already.