Saturday, July 30, 2011

Front de Gauche in les Quartiers Popu'

Mediapart has an interesting piece ($) on political activity by minority community organizers in a suburb of Montpellier. The leader is one Mohammed Bouklit, and after considering an alliance with EELV, he rejected it on the grounds that the Greens may be good for this sort of thing elsewhere but in Montpellier they are "too bobo." So he is now working with the Front de Gauche, despite Mélenchon's fierce commitment to "une république laïque" and rejection of "communautarisme." This is the kind of alliance that could eventually shake things up on the left by tapping into a population that has hitherto largely abstained from voting:

Bouklit a décidé de prendre le mouvement rassembleur à la gauche du PS au mot. «Le Front de gauche c'est quoi?, explique-t-il. Un cartel de trois partis ayant vocation à s'élargir et appelant à la constitution d'assemblées citoyennes. Eh bien nous, elle est déjà constituée. Donc on veut participer à cette recomposition de la gauche. Nous, on veut plus de gauche dans les quartiers.» Conscient de devoir montrer patte blanche, ou du moins «patte laïque», il estime aussi que «la volonté d'ethnicisation entretient la ghettoïsation et le clientélisme» et pense que «le communautarisme nuit aux revendications, car elles se heurtent d'emblée à une rhétorique accusatoire. Même si on n'a aucune leçon à recevoir, et que personne n'a à nous dire qui on est, ni ce qu'on doit penser». Désireux de dépasser «les débats caricaturaux et simplistes», il dit aussi croire «aux vertus de l'éducation populaire, et au fait que le printemps arabe est en train de jouer sur les consciences. Comme un contrechoc des civilisations».

2 comments:

Romain / Variae said...

Dans les banlieues françaises, ces mouvements locaux sont en général peu représentatifs, et servent souvent de marche-pied pour leurs porte-parole pour obtenir un poste dans une grande formation ... Business as usual.

Anonymous said...

Les infos de la télé indiquent que 71% des musulmans de France font le ramadan, alors qu'ils n'étaient que 61% en 1986... On ne voyait alors quasiment pas de femmes voilées dans les rues, et il s'agissait de femmes plutôt agées et peu instruites. Voila où mènent le communautarisme et l'islamophobie.

Mélanie