Thursday, November 17, 2011

France-EU: More Conflicted Than Ever

French opinion about the EU, never simple, is more conflicted than ever in the wake of the sovereign debt crisis:
"Les deux idées cohabitent au sein des mêmes individus", constate le politologue Roland Cayrol. Pour lui, "la majorité des électeurs veulent plus d'Europe et s'en méfient à la fois. L'idée s'est installée que sur les questions fondamentales, le seul échelon réellement efficace de décision est européen, et en même temps, il y a aussi l'idée qu'une harmonisation pèserait sur notre système social, considéré comme plus avancé que les autres."
As the spread between the French and German 10-yr bonds passed 200 basis points, a new record, President Sarkozy tried and failed one more time to persuade Angela Merkel to back a plan to make the ECB the lender of last resort.

Pour l’heure, le chef de l’Etat cherche à parer à l’urgence, alors que tous les pays de la zone euro, à l’exception de l’Allemagne, sont attaqués. Il a téléphoné mercredi à Angela Merkel, mais les négociations piétinent. M. Sarkozy a expliqué mardi que l’euro ne survivrait pas si la Banque centrale européenne (BCE) ne prenait pas les choses en main : pour contrer les marchés, il faut que les spéculateurs aient en face d’eux les moyens illimités de la BCE. Mais les Allemands s’y refusent. "Toutes les autres solutions se heurtent à des problèmes techniques majeurs. Il est parfois plus facile de s’attaquer à un tabou politique", poursuit ce diplomate français.

No comments: