Sunday, December 11, 2011

Another Twist in the DSK Affair

Did two French ministries contact the New York prosecutor on May 15 to inform him of DSK's alleged involvement in the Carlton prostitution case? Libération claims that they did and that this information had a direct bearing on the judge's initial decision to jail DSK rather than release him on bail. At the time, this information was not public and was covered by the secret d'instruction, so the action of the ministries may have been illegal:
C’est une affaire dans l’affaire. Le soupçon d’une intervention de l’Etat français dans le scandale du Sofitel. Les faits sont simples. CommeLibération l’a révélé vendredi, deux hauts fonctionnaires du Quai d’Orsay et du ministère de la Justice ont alerté, le 15 mai, les services du procureur de New York sur la possible implication de Dominique Strauss-Kahn dans l’affaire du Carlton de Lille. Une démarche qui aurait eu une incidence directe sur l’incarcération de DSK, le lendemain, à la prison de Rikers Island.
Si les autorités françaises ont apporté vendredi un démenti vigoureux, les services du procureur de New York, n’ont nullement nié l’intervention de Paris, se contentant d’expliquer que «le dossier était protégé par le tribunal» américain (lire aussi page 4). Mais si cette affaire est susceptible d’éclairer d’une lumière crue certaines pratiques au plus niveau de l’Etat, elle n’est pas de nature à remettre en cause le fond du dossier du Sofitel.

No comments: