Wednesday, November 23, 2011

Frightful Times for the Eurozone

Ryan Avent:

THE bad news out of Europe is coming fast and thick now. Markets were still digesting news of Spain's terrible bond auction yesterday, in which the yield on its 3-month debt more than doubled, from 2.3% to over 5%. That was but an appetizer, however; in an auction of 10-year debt today, Germany failed to place some 40% of the issuance. The lack of appetite for German debt has come as a shock to many, and the language being used to describe matters is increasingly apocalyptic. "It is a complete and utter disaster", Reuters has one strategist saying. On the secondary market, German bond yields have finally joined those of its neighbours on their upward march. The German 10-year yield is up over 7% today, and back above 2%. It still has a ways to go to catch France and Austria (approaching 4%), Belgium (over 5%), and Spain and Italy (back near 7%).

La vieillesse est un naufrage ...

Le Monde:
Une société qui a peur de sa jeunesse est une société bien mal-en-point. La France vieillit, et le corps électoral qui choisira dans cinq mois le président de la République portera la marque de ce vieillissement. Dans la France de 2011, selon le portrait social de l'Insee, les moins de 20 ans représentent 24,6 % de la population (contre 27,7 % en 1991), et les 65 ans ou plus, 16,8 %, soit 2,8 points de plus qu'il y a vingt ans.
La société française est portée par une double dynamique : celle de sa natalité, un atout par rapport à l'Allemagne, et celle de l'allongement de l'espérance de vie. Et pourtant, la fracture générationnelle resurgit. Le sondage réalisé par Ipsos Logica Business Consulting à l'occasion du colloque organisé par Le Monde à Bordeaux, jeudi 24 novembre, est à cet égard inquiétant.

Lucidement, 81 % des personnes interrogées jugent qu'il est "difficile d'être un jeune aujourd'hui en France" et 71 % considèrent que la situation s'est détériorée par rapport aux générations précédentes. Les enfants des soixante-huitards vivent moins bien que leurs parents. C'est particulièrement vrai en termes d'emploi - où un chômage supérieur à 20 % et une précarité en hausse frappent en priorité la jeunesse -, de logement et de pouvoir d'achat.