Sunday, March 18, 2012

Desjardins on Hollande and Mélenchon

Thierry Desjardins:
Alors qu’aujourd’hui François Hollande était au cirque (d’hiver), Jean-Luc Mélenchon, lui, reprenait la Bastille. Les symboles sont évidemment un peu faciles à trouver. Mais il est vrai que l’un faisait le clown en jouant les funambules devant des artistes très parisiens et que l’autre faisait la révolution au milieu du peuple du gauche.
Au-delà de l’anecdote, on est bien obligé de reconnaitre que si Hollande s’enlise un peu dans les sondages et les banalités socialistes, Mélenchon, lui, apparait déjà comme « la »surprise de cette campagne présidentielle et, si personne, bien sûr, n’imagine une seule seconde qu’il puisse être élu, tout le monde commence à se demander s’il ne sera pas le vrai vainqueur de ce premier tour de scrutin, avec un score totalement inattendu qui obligera aussitôt Hollande à donner un véritable coup de barre à gauche, puis, élu, à appeler Mélenchon au gouvernement et à donner quelques maroquins à des communistes.

1 comment:

Arthur Goldhammer said...

Second mistake in as many days. Thanks for the correction.