Tuesday, March 6, 2012

Bored Voters

Two out of three French voters find the presidential campaign "uninteresting":
Deux Français sur trois, en effet, considèrent que la campagne pour l'élection présidentielle n'est pas intéressante: 30 % la jugent "pas du tout intéressante" et 35 % "plutôt pas intéressante". Cette déception est majoritaire dans tous les électorats, y compris chez les partisans de François Hollande (53 %) et ceux de Nicolas Sarkozy (58 %). Mais elle est particulièrement marquée chez les électeurs potentiels de Jean-Luc Mélenchon (62%) et, surtout, de Marine Le Pen (73 %) et François Bayrou (74 %).
It's hard to disagree with them. Disaffection with the campaign translates into disaffection with the two top candidates, both of whom lost ground, while their rivals on the extremes and in the center have advanced:

L'autre signe d'hésitation est évidemment la baisse, parallèle, des deux principaux candidats: s'il continue à distancer nettement son adversaire principal, François Hollande passe sous la barre des 30 % (29,5 %), et Nicolas Sarkozy retombe à 25%, son niveau d'il y a trois semaines, au moment de son entrée en campagne. Le constat est évidemment plus inquiétant pour le président sortant: il ne parvient pas à combler son retard sur son adversaire socialiste ; son socle s'effrite à nouveau puisqu'il ne retrouve que 77 % de ses électeurs de 2007, en baisse de 5 points en une semaine ; enfin, les intentions de vote pour le second tour restent pour lui calamiteuses (42 %).
A l'inverse, les trois candidats de second rang marquent des points: +1,5 (à 17,5 %) pour Marine Le Pen, qui efface ainsi le tassement qu'elle avait enregistré depuis la mi-janvier; +1,5 point pour Jean-Luc Mélenchon qui, avec 9,5 % d'intentions de vote, flirte désormais avec son objectif d'un score à deux chiffres; +1point (à 12,5 %) pour François Bayrou, qui enraie ainsi l'érosion qu'il avait connue depuis la mi-janvier.

No comments: