Friday, December 20, 2013

Ayrault's Riposte ...

If Libé is backing Moscovici in the betting on the next prime minister (see yesterday's post), Le Monde, while not exactly backing Ayrault, has at least been willing to make itself the vehicle for his press flacks and allied leakers:
Le premier ministre ne compte pas s'arrêter là. « Depuis le début, Ayrault trépigne, dit un conseiller. Il a toujours voulu aller beaucoup plus loin que le président », dont il dit volontiers en privé qu'il est « moins à gauche » que lui. Cette fois, les freins sont lâchés. Son entourage promet de nouvelles initiatives « fortes » à la rentrée sur la baisse des dépenses publiques ou la politique de décentralisation. Surtout, M. Ayrault plaide, comme depuis des mois, pour la formation d'un gouvernement resserré avant les municipales et les européennes. « Il y a trop de ministres, tout le monde en est conscient », glisse-t-on à Matignon.
As we say in America, "Yeah, right." The picture of a dynamic PM, chomping at the bit and restrained by his overcautious president but at last unleashed by the threat of imminent dismissal to do what he's wanted to do all along--"strong" measures to cut spend and decentralize the government--is a bit hard to swallow. But--whatever.

No comments: