Monday, January 20, 2014

The Backlash Begins

Noël Mamère (!!) launches a blistering attack on François Hollande:
A cette gauche là, il vient d’offrir une nouvelle anaphore :
Moi, Président, je ferai le contraire de ce que j’ai annoncé dans ma campagne présidentielle ;
moi, Président, au lieu de combattre la finance, je favoriserai le capital contre le travail ;
moi, Président, je mettrai l’écologie au rancart et la Sécu au placard ;
moi, Président, je deviendrai le président des patrons, en mettant en place la politique que le Medef avait rêvé sans que jamais la droite ne puisse l’imposer.
...
Il peut même être tenté d’aller encore plus loin, en ouvrant l’espace de la recomposition politique à des fractions du centre. La proportionnelle pourrait être l’occasion à saisir pour mettre en place cette « troisième voie » qui a toujours tenté une partie des socialistes.
Mais pour ce faire, il faudrait que sa politique économique et sociale donne des signes d’efficacité. Or, en mettant fin au salaire différé que sont les cotisations familiales, il a joué un coup de poker.
Ce sont la Sécurité sociale, les allocations familiales, l’ensemble des prestations sociales qui sont en sursis. En France on ne touche pas impunément à ces symboles de la cohésion sociale. Le 14 janvier 2014, François Hollande a abandonné la gauche et les écologistes. A ces derniers de sortir de leur cure de sommeil.

No comments: