Wednesday, February 12, 2014

Ukraine Is Saved: BHL Has Arrived!

BHL or Zelig? This guy is everywhere where an uprising makes for a good backdrop.
Nous avons, à Paris, la place de la Bastille où se constitua le peuple français. Vous avez cette place du Maïdan où s'institue le peuple ukrainien. Et c'est une grande émotion, pour un citoyen de la patrie des droits de l'homme, d'être le témoin, sur cette place, de cet exceptionnel moment d'histoire comme seuls en produisent les grands peuples.
I wonder how many Ukrainians know who he is.

6 comments:

TexExile said...

You're going to let the 'la patrie des droits de l'homme' line pass without comment? Shame on you.

Mitch Guthman said...

All the world's the stage of BHL. And all the men and women merely players.

James Conran said...

I wonder how many Ukrainians he knows.

Anonymous said...

If only Ukrainians could welcome him with custard tarts...
He's so pompous that it seems to be the only way to bring back "l'entarté" back to reality.


His love for war zones is not new.
Back in 2002 Renaud was already deriding him for that:

Victime d'attentats pâtissiers
Ah! Qu'est-ce qu'il nous a fait marrer
Le philosophe des beaux quartiers
La chemise blanche en décolleté

La suffisance est son métier
Mais putain c'qu'on a rigolé
Quand il a voulu s'révolter
Avec ses petits poings crispés
L'entarté

Dix fois, vingt fois fut humilié
Par de la simple crème fouettée
Et espère s'en relever
J'ai peur que ce soit mal barré

L'entarteur nous a bien vengé
De ce Jean-Paul Sartre dévalué
Qui vient nous pondre à la télé
Ses vieux discours bien éculés
L'entarté

L'idole de Saint-Germain-des-Près
Bien qu'il écrive avec ses pieds
A la prétention insensée
De nous dire ce qu'il faut penser

Au Flore, Aux Deux Magots, planté
Devant une coupé millésimée
Il refait le monde, persuadé
D'avoir un rôle à y jouer
L'entarté

Il s'est essayé au ciné
La France entière a rigolé
Lorsque les salles n'ont pas été
Au milieu du film désertées

En Bosnie il a bien tenté
D'jouer les héros, les Hemingway
Reporter de guerre embusqué
L'entartage, oui, pas les mortiers
L'entarté

La mère Beauvoir pour fiancée
C'aurait bien plu à l'entarté
Mais il semble qu'il se soit maqué
'Vec une petite bien mieux roulée

Poupée Barbie bien allumée
Mais non, j'ai pas dit déjantée
Malgré ses ch'veux peroxydés
L'est plus sympa que son Simplet
L'entarté

J'veux des entarteurs par milliers
J'vais moi-même apprendre le métier
Y'en a bientôt qui vont trinquer
C'est pas les cibles qui vont manquer

Oublions ce pauvre B.H.V
L'a suffisamment dérouillé
Y'a d'autres pédants à s'occuper
Que c'pauvre garçon trop bien coiffé

Et surtout longue vie à Le Gloupier !

Anonymous said...

There never a potential or actual war that wasn't enthusiastically cheered on by BHL. From a distance, of course.

Mélanie

FrédéricLN said...

Of course BHL makes him ridiculous with his ubris ("All the world's the stage of BHL", and still a bit tiny stage).

But, well, that's something we French should forgive him.

In any war or crisis, there should be a list one foreigner coming to say "we human beings are part of that — victims, outraged, fighters".

If there is only one person to go and say that, then it must be this person whose tiny stage is the planet, so BHL.

The Centrafrican Republic — presently suffering an acute and violent ethnico/religious cleansing — might be better off today if BHL had went there.