Monday, May 12, 2014

Juppé-Guaino: The Night of the Long Knives

So Alain Juppé invited Henri Guaino to quite the UMP, whose line on Europe he does not support (Guaino styles himself a proto-Gaullist "Europe of nations" nationalist, while Juppé is a social liberal). Copé has backed Juppé in this cat fight. What's really at stake? Two anti-Sarkozystes ganging up against a Sarko-epigone in anticipation of 2017? Perhaps. Or perhaps not.

Doit-on voir un positionnement stratégique dans cette sortie d'Alain Juppé. Est-ce une manière de se poser en «gardien du temple» et peut-être de s'opposer à Nicolas Sarkozy?
Non, je ne le pense pas. Ce n'est pas la première fois qu'Alain Juppé, dans les déchirements de l'UMP, exprime une recommandation conforme à ce qu'il croit être l'intérêt du parti. Encore récemment, il demandait par exemple à Jean-François Copé un pilotage plus collégial. En ce sens, c'est une erreur d'analyse de systématiquement ramener ses prises de position à l'échéance présidentielle de 2017. Du reste, en même temps qu'Alain Juppé a invité Henri Guaino à quitter l'UMP, il a répétitivement marqué sa loyauté envers Nicolas Sarkozy.

Emergency Meeting of CoNRS: Crisis in French Research

The Comité National de Recherche Scientifique will meet in a special session called at the request of a majority of section heads alarmed at the difficult employment picture faced by young researchers:

Le PDG du CNRS, Alain Fuchs vient de donner son accord à une réunion extraordinaire du Comité national de la recherche scientifique. Une réunion en séance plénière, un événement rare, réclamé par les présidents de section du CoNRS (Comité national de la recherche scientifique). Une réunion qui ambitionne de lancer une bataille, en direction du gouvernement, pour éviter une évolution catastrophique des recrutements de jeunes chercheurs.