Sunday, May 18, 2014

The (Not So) New Extreme

Luc Boltanski and Arnaud Esquerre argue that the Front National has become the party of opposition to neoliberalism:

L'ancienne topologie des camps politiques vole en éclats. L'ère de la droite libérale opposée à la gauche sociale-démocrate, tancée d'un côté par le FN et, de l'autre, par l'altermondialisme, a laissé sa place à un autre schéma. Le « drame bourgeois » a fait place à une nouvelle tragédie. Libérale dans les années 1980-1990, l'extrême droite monopolise aujourd'hui l'essentiel de la critique du néolibéralisme. C'est elle qui tient le discours qui rencontre le plus d'échos sur l'exploitation et la domination. C'est elle dont le discours sur la fracture entre le centre et la périphérie, les ilotes et les élites, les « prolos » et les « bobos » gagne le plus d'audience.