Monday, April 3, 2017

Grunberg on the Breakup of the PS


L’ensemble de ces évolutions vont incontestablement dans le sens d’une clarification idéologique et politique à gauche. Mais, comme il était prévisible, cette clarification, que le PS d’Epinay ne pouvait effectuer pour des raisons liées à son modèle génétique, ne peut s’opérer désormais qu’en dehors de lui et contre lui. D’où son éclatement.
Cette clarification aura pour conséquence principale la disparition de la gauche comme agrégat pertinent pour le fonctionnement de notre système politique. Aucune recomposition ne rapprochera Macron de Mélenchon ni les sociaux-libéraux des radicaux. Ils ne gouverneront pas ensemble.

1 comment:

Anonymous said...

The PS represents the major party of the left. I cannot imagine France's democracy functioning without an equivalent. JL Melenchon wouldn't join a government and French people will need a 'left+left of center' party. Having an independent center, a right, a radical right, and a radical left, with no left would be a big problem. I don't think it's possible actually - all western democracies have a left and a right.
(myos)