Wednesday, September 2, 2009

More on Martine

Bernard Girard picks up on my comment about the change in press coverage of Martine Aubry and takes it a step further. Not only has the characterization of Aubry changed in recent weeks, but so has the pictorial portrayal. I quote Bernard:

La virago vaguement alcoolo [ouf!!-ag] qu'on nous montrait il y a quelques semaines a cédé la place, non pas à une beauté mais à une femme déterminée, au regard plein d'espérance qui n'est pas sans rappeler certaines héroïnes soviétiques. Comme Martine Aubry (qu'on peine à appeler Martine, comme on fait avec Ségolène) n'a pas changé en quelques jours, comme elle n'est pas devenue plus photogénique, il faut en conclure que ceux qui choisissent les images ont saisi ce frisson dans l'air du temps.

No comments: