Saturday, December 26, 2009

The Capitalists Are Restless

To follow up Laurent Wauquiez's analysis of the social policy of the right, Le Monde today has Michel Noblecourt on the unions. But his most interesting remark concerns not a trade union but an employer's association, the UIMM:

Dans son bulletin Actualité de décembre, l'Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM) critique "la spécificité française d'un Etat interventionniste, toujours méfiant vis-à-vis de la société civile". S'en prenant sans la nommer à la méthode de Nicolas Sarkozy, l'UIMM dénonce ce "jacobinisme centralisateur" qui "a pris une ampleur particulière sous l'effet de trois facteurs cumulatifs : d'abord les engagements électoraux présidentiels incitant à une vague ininterrompue de réformes, puis la crise plaçant les pouvoirs publics au coeur de l'action économique et sociale, enfin une inclination marquée pour des affichages médiatiques répondant aux élans compassionnels de l'opinion". Halte à la "boulimie législative"...

So the capitalists are restless, there's been too much reform, and at some point the concessions have to stop, say the capitalists. Meanwhile, Bernard Thibault says that this is the year that the workers have to dig in their heels:

"L'avenir des retraites sera au coeur de l'affrontement social en 2010", a affirmé M. Thibault pour qui ce sera "le marqueur de la volonté de résistance des salariés".

 It sounds almost like the good old days. But of course that is not to reckon with what the UIMM delicately terms le jacobinisme centralisateur of the current regime.

No comments: