Wednesday, December 9, 2009

Winock contra Sarkozy

Historian Michel Winock looks at Sarkozy's Le Monde column with historical lenses:

Ce qui déconcerte, c’est que toute la première partie du propos présidentiel porte sur la votation helvétique sur les minarets. Il fustige ceux qui ont critiqué ce verdict des urnes : « Réactions excessives » et « méfiance viscérale pour tout ce qui vient du peuple. La référence au peuple, c’est déjà, pour certains, le commencement du populisme. Mais c’est en devenant sourd aux cris du peuple, indifférent à ses difficultés, à ses sentiments, à ses aspirations, que l’on nourrit le populisme. Ce mépris du peuple, car c’est une forme de mépris, finit toujours mal. »

Un pareil discours aurait pu sortir, il est déjà sorti,de la bouche du général Boulanger en 1888-1889. Les adversaires du populisme, n’en déplaise à Nicolas Sarkozy, n’ont aucun mépris du peuple ; ils méprisent les démagogues qui jouent avec les « sentiments », les émotions, la peur répandue dans les couches populaires, qu’ils attisent de leur mieux en dénonçant les boucs émissaires. Qui a vu ces affiches du parti populiste helvétique représentant des minarets sous la forme d’une batterie de missiles plantés sur le drapeau suisse a compris la manière de la xénophobie agissante. Ce peuple, cette majorité électorale aurait-elle forcément raison, toujours raison ? Le « peuple » n’a-t-il pas acclamé Mussolini, chéri Hitler, pleuré à la mort de Staline ? Ce n’est avoir du mépris ni pour le peuple ni pour le suffrage universel que de s’opposer aux prophètes de malheur, aux tribuns racistes, aux ennemis de la démocratie.

4 comments:

satchmo said...

Thanks for this link, Arthur. Winock's commentary is informed and insightful. Too bad we live in a time when the most insightful commentaries on presidential statements come from historians of right-wing movements.

Would that Winock's basic points about faux-populist demagoguery and scapegoating had more currency in U.S. political discourse.

Orange said...

Sarkozy ? Toujours les mêmes fondamentaux !


Le plus extraordinaire avec ce personnage c'est qu'il arrive en permanence à relancer la polémique sur des thématiques dont il a pourtant déjà tout dit depuis longtemps. A chaque fois en exploitant tel ou tel évènement, mais toujours avec les mêmes fondamentaux, ceux qui lui ont permis en 2007 de siphonner l'électorat du FN.

Sur ce thème des 'Valeurs', je recommande vivement de voir, surtout d'écouter, une excellente anthologie des mots et des idées qui construisent sa prise du pouvoir et ses deux premières années à l'Elysée: http://www.youtube.com/watch?v=Fm-TdlB8QNI

Quatre autres vidéos de la même série sont aussi sur YouTube, mots clés: Sarkozy Midterm

Pour la version 'intégrale' de la série (la compression de l'image est de moindre qualité que sur YouTube mais, ici, les 5 volets sont réunis en une seule video, dans leur ordre chronologique), c'est sur MySpace : http://tinyurl.com/yguhsyv

Un petit bijou pédagogique, si l'on a 30 minutes devant soi, deux cachets d'aspirine de secours !

MYOS said...

Another analysis of Sarkozy's and Fillon's speech is here:
http://www.mediapart.fr/journal/france/081209/une-honte-nationale
Very powerful.
Following the thousands of signatures against the "debate" that truly is xenophobia rearing its ugly head.
http://www.mediapart.fr/journal/france/021209/lappel-de-mediapart-nous-ne-debattrons-pas

It still boggles my mind how French people, who for many of them look just as dark as those they call don't consider "truly French" (to my eye, just as dark as I am - I wouldn't have passed the "paperbag test" in Southern sororities if I'd been born in that era) well, people who look, talk, act "French" to me are still called "Arabs". Even from people whom you'd consider enlightened, open-minded, interested in multicultural diversity.
There's little awareness even among people, little representation on TV. (Today I was told that Yom Kippur couldn"t possibly be French or celebrated in France since "no one's heard of it" and "it's not like it's Catholic". From a purported non-religious person who discovered Easter wasn't initially about chocolates.)

Excerpt from another article, quoting Eric Besson:
Eric Besson a livré le fond de sa pensée sur la manière dont les Français issus de l'immigration doivent concilier leurs différentes identités: «Pour ma part -mais cela mérite débat-, je crois qu'il existe une hiérarchie», a-t-il résumé. «Chacun peut être fier de ses racines, mais en même temps il existe un creuset, celui de la République (...) qui pour moi instaure une hiérarchie entre les appartenances», a-t-il ajouté.

MYOS said...

* on par with, sorry :s

THanks for Winock's article by the way. Has he written anything in English lately?