Wednesday, March 31, 2010

Tartuffes

The Conseil d'État may see a problem with any sweeping ban on the burqa, but some French legislators are nevertheless determined to display their unshakable faith in the rightness of a ban: on the Right, Copé, Leonetti, Balkany, and on the Left, Gérin, of course, and Valls. Balkany is characteristically blunt: "Le Conseil d'État donne des conseils. On n'est pas obligés de les suivre." This is of course true, but it would be pleasant to think that, where issues of human rights are concerned, legislators at least deigned to reflect on the conseils they receive.

1 comment:

FRANCIS said...

On the other hand...

http://www.causeur.fr/burqa-pour-un-referendum,6050
Burqa : pour un référendum
Monsieur le Président, écoutez le peuple, pas vos conseillers !
Elisabeth Lévy 31 mars 2010

Donc, le Conseil d’Etat a tranché. “L’interdiction générale de la burqa contraire au droit”, résume Le Monde, visiblement fort satisfait de cet avis ipso facto transformé en décision s’imposant à tous. [... ] j’ignorais que, dans notre pays, le Conseil d’Etat disait le droit – sauf, bien sûr, quand il intervient en dernier ressort comme juge de l’administration. Dans l’affaire présente, il joue le rôle de conseiller comme il le fait pour tout projet de loi et son avis est uniquement consultatif.