Tuesday, April 13, 2010

Thought for the day

A thought for the day, courtesy of Eric Fassin:

Pourquoi tant de corps aujourd’hui ? C’est pour incarner la politique, accusée d’abstraction. On pourrait y voir un symptôme de la démocratie comme deuil interminable du « corps du roi » : la « crise de la représentation » appellerait un supplément – non point d’âme, mais de corps. On peut aussi, à l’inverse, y lire une tentative pour occulter un déficit démocratique, en compensant des carences politiques par des opérations purement symboliques.

No comments: