Friday, June 11, 2010

My (World) Cup Runneth Over

I'm a sports curmudgeon, so "frankly, my dear, I don't give a damn" whether France beats Uruguay. But America's leading poll analyst, Nate Silver, has calculated the odds, for those who are interested. For those who aren't, here are some choice words from another sports curmudgeon:



Bref, soyez heureux dans les bidonvilles d’Uruguay (ou d’Afrique du Sud !), vous aurez toujours de quoi bricoler une baballe pour passer le temps. Pourtant, les études sociologiques dignes de ce nom montrent bien que le foot est un vecteur de haine dès qu’il s’institutionnalise, les clubs se formant avant tout sur les appartenances ethniques ou sociales (voir en guise d’introduction Racism and Xenophobia in European Football, sous la direction d’Udo Merkel et Walter Tokarski, Meyer&Meyer, 1996). Rien là-dessus dans ce très modeste texte introductif, encore moins dans les extraits de la deuxième partie.

No comments: